Aller au contenu
Attention: Pour améliorer l'expérience utilisateur sur ce site, nous utilisons des cookies.

Apprendre le pot “comme les grands”

Voilà qui peut ressembler à un challenge, mais que tous les parents vivent tôt ou tard : le moment de l’apprentissage du pot. Son utilisation est un nouveau défi à relever pour votre enfant. Cela demande du temps, mais également de se mettre à la place de votre enfant.  Etre patient avec lui l’aidera, même si vous souhaiteriez que cela aille plus vite. Vous ne savez pas trop comment vous y prendre ? Voici de quoi vous aider, et toutes les informations utiles.

A quel moment se servir du pot ?

La première question qui vient à l’esprit de tout parent est de savoir quand il faut commencer l’apprentissage du pot. Si vous cherchez un âge précis, nous allons vous décevoir car il peut être différent pour chaque enfant. Les enfants sont capables de contrôler leur vessie et leurs intestins lorsque leur corps est prêt, et lorsqu’ils ressentent le besoin d’être propres et secs. Certains enfants peuvent se passer de couche vers 2 ans, alors que pour d’autres cela peut aller jusqu’à 5ans et plus. Vous pouvez décrypter les signes qui montrent que votre enfant est prêt. Par exemple, ils vont commencer à sentir qu’ils font pipi et vous dire qu’ils le font, ou ils vont se figer ou s’isoler, voire se cacher pour le faire, ou encore commencer à remarquer que leur couche est humide ou sale. Vous pouvez vous poser toutes ces questions, si les réponses sont majoritairement oui, alors votre enfant est sûrement prêt :

• Votre enfant peut-il marcher et s’asseoir sur un pot ?
• Votre enfant peut-il baisser lui-même son pantalon et le remonter ?
• Votre enfant reste-t-il sec jusqu’à 2 heures consécutives ?
• Votre enfant peut-il comprendre et suivre des directives simples ?
• Votre enfant vous dit-il quand il veut faire ses besoins ?
• Votre enfant veut-il utiliser les toilettes ou porter des sous-vêtements de “grands” ?

Votre tout petit n’est pas le seul qui doit être prêt, en tant que parent vous devez l’être tout autant. Gardez bien à l’esprit que vous ne pouvez pas forcer un enfant. L’apprentissage du pot doit se faire lorsqu’il n’y a pas de changement majeur ou autre perturbation dans la routine de votre enfant. Certains trouvent plus facile de démarrer en été, lorsqu’il y a moins de vêtements à enlever et que les vêtements sèchent plus vite. Egalement, n’oubliez pas que les accidents sont possibles, et qu’en aucun cas cela ne doit entraîner une réprimande ou punition. Commencez l’apprentissage du pot lorsque vous avez du temps et de l’énergie devant vous, aussi longtemps que nécessaire.

 

“Mon pot à moi” pot d'apprentissage
“Mon pot à moi” pot d'apprentissage de Nûby blog

Les étapes de l’apprentissage du pot

L’usage du pot est tout nouveau pour votre enfant, vous devrez donc l’habituer graduellement. Voici quelques astuces pour la préparation :

  • Parlez à votre enfant des couches, du change, afin qu’il comprenne tout sur leur utilité, et ce que signifie une couche mouillée.
  • Placez un pot dans la salle de bain, ou, au début, là où votre enfant passe le plus de son temps, et expliquez-lui à quoi cela sert. Cela peut aider votre enfant de le laisser vous voir utiliser les toilettes, et de lui expliquer ce que vous faites. Une façon amusante de leur montrer les similarités est de lui faire utiliser le pot d’apprentissage “Mon pot comme les grands”. Vous pouvez également vous servir des jouets de votre enfant pour lui expliquer à quoi sert un pot.
  • Encouragez votre enfant à s’asseoir sur le pot tout habillé pour commencer. Assurez-vous que ses pieds touchent le sol, ou utilisez un tabouret.

Lorsque vous attaquez les choses sérieuses, voici quelques points à respecter :

  • Planifiez les moments pour aller au pot. Faites asseoir votre enfant sur le pot, sans couche, pour quelques minutes, toutes les deux heures environ, ainsi qu’au lever le matin et après une sieste. Pour les garçons, il est plus facile d’apprendre à faire pipi assis. Restez avec votre enfant, et lisez un livre ensemble ou amusez-vous avec un jouet pendant qu’il est assis. Laissez-le se lever lorsqu’il le souhaite. Même s’il ne fait que s’asseoir, félicitez-le d’avoir essayé.
  • Allez-y... vite ! Lorsque vous voyez que votre enfant a besoin d’aller aux toilettes, réagissez rapidement. Aidez-le à devenir familier avec les signaux, interrompez son activité, et emmenez-le aux toilettes. Félicitez votre enfant lorsqu’il vous dit lui-même qu’il a besoin d’aller aux toilettes. Assurez-vous qu’il porte des vêtements faciles à ôter.
  • Expliquez l’hygiène. Apprenez à votre enfant comment tirer la chasse d’eau (utilisez même des lingettes) et assurez-vous qu’il se lave les mains en sortant. Une façon amusante de leur apprendre comment font les grands est d’utiliser “Mon pot comme les grands” avec son vrai bruit de chasse d’eau. S’habituer à tirer la chasse : c’est fait ! S’habituer à utiliser les lingettes : ça aussi, c’est fait !
  • Emmenez le pot partout avec vous. Si vous sortez, emportez le pot avec vous, pour que votre enfant comprenne que vous voulez qu’il l’utilise à chaque fois qu’il en a besoin.
  • Abandonnez les couches. Après quelques semaines d’utilisation réussie du pot, et que votre enfant reste sec pendant la journée, il est prêt à oublier les couches et à passer aux sous-vêtements ou aux culottes absorbantes. Il sera ravi de réussir cette étape, que vous pouvez célébrer ! N’hésitez pas à revenir aux couches s’il n’arrive pas à rester sec.

Si les choses ne se passent pas très bien, et que votre enfant n’est pas conquis par le pot, faites une pause. Forcer votre enfant s’il n’est pas prêt peut être extrêmement frustrant pour lui. Ré-essayez après quelques semaines, voire quelques mois si nécessaire.

 

“Mon pot à moi” pot d'apprentissage
“Mon pot à moi” pot d'apprentissage   “Mon pot à moi” pot d'apprentissage de Nûby blog  

 

Rester sec la nuit

La nuit peut être un autre challenge pour l’apprentissage du pot. Il faut en général un peu plus de temps aux enfants pour apprendre à rester sec toute la nuit. Certains y arriveront vers 3 à 5 ans, d’autres seront parfaitement sec une nuit entière seulement vers 7 ans. Il est très important que votre enfant apprenne à être sec le jour avant d’abandonner l’usage des couches pour la nuit. Si la couche de votre enfant est sèche ou à peine mouillée au réveil, plusieurs jours de suite, il est sans doute prêt à apprendre à aller au pot pour la nuit.

L’apprentissage du pot en vue de la nuit commence par s’assurer que la dernière chose que fait votre enfant avant d’aller au lit est d’aller au pot. Assurez-vous qu’il soit à proximité, pour qu’il puisse l’utiliser la nuit si besoin. Pendant la période d’apprentissage, utilisez des sous-vêtements adaptés (jetables) et un protège-matelas pendant le sommeil de votre enfant.

Un accident, c’est normal !

Vous pouvez être sûr qu’un accident arrivera… aucun enfant n’est propre du jour au lendemain. Si cela arrive, nettoyez et continuez l’apprentissage. Restez calme, et ne grondez pas votre enfant, ne lui faites pas de reproches. Si vous n’en faites pas toute une histoire lorsqu’un petit accident arrive, votre enfant ne sera pas anxieux et inquiet, et aura toutes les chances de réussir la fois suivante. Habillez-le avec des vêtements faciles à enlever, en évitant les fermetures éclair ou les boutons en trop grand nombre. Gardez à portée de main des vêtements de rechange, et des sous-vêtements, particulièrement à la crèche ou à l’école.

Si votre enfant a l’air prêt pour le pot, mais semble avoir des difficultés persistantes, parlez-en avec le pédiatre. Il pourra vous conseiller et vérifier s’il y a un problème.